Blog

La situation en Janvier 2017

La Situation au Langtang en Janvier 2017

Img 8997

Fin novembre 2016 Les nouveaux toits bleus de Kyanjin Gompa perdus dans l'immensité du grand Himalaya

 

L'hiver s'est installé au Langtang, les chantiers sont suspendus et reprendront après Losar, le nouvel an tibétain, début mars. Beaucoup de Langtangpas ont profité de cette pose pour aller assister à la Kalachakra (enseignement très important pour les Bouddhistes) du DalaÏ Lama qui avait lieu cette année à Bodhgaya en Inde. Ce voyage est le bienvenu aussi bien sur le plan spirituel que pour le moral, une bouffée d'oxygène pour les Langtangpas qui ont fait un travail énorme depuis le séisme.

 

Lors de notre dernier séjour au Langtang (Romain avec un groupe de 7 trekkeurs avec La Trace du Yak) nous avons été impressionnés par la quantité de travail effectué en une saison. Beaucoup de lodges ont été reconstruits et petit à petit les ruines laissent la place à de nouvelles battisses. La fabrique de fromage est ouverte, ainsi qu'une nouvelle coopérative. Les infrastructures sont désormais prêtes pour accueillir un nombre conséquent de trekkeurs.

Les constructions sont hétéroclites, certaines en béton armé, la majorité en pierre et en bois. On déplore que peu d'éléments de l'architecture traditionnelle aient été repris mais quel bonheur de revoir enfin des toits et des villages dans la vallée du Langtang ! Un immense bravo  aux Langtangpas ainsi qu'à tous ceux (associations et particuliers) qui les soutiennent.

 

Img 8827

Le nouveau village de Langtang et au fond les toits de Gumba. Il reste encore beaucoup à faire, mais que de travail accompli, quand on se rappelle de la situation un an plus tôt.

 

Le problème majeur actuellement reste la très faible fréquentation touristique. Alors que nous y étions en pleine saison la fréquentation représentait 10% de ce qu'elle était avant le séisme. Beaucoup trop faible pour que les Langtangpas puissent vivre de cette activité. Les groupes et les agences délaissent la zone alors qu'il y a a encore tant à voir et tant de gens à rencontrer au Langtang. (Les trekkeurs du séjour de novembre 2016 sont revenus enchantés). Le comité du Langtang ainsi que des guides indépendants font beaucoup pour promouvoir le retour du tourisme dans la vallée mais cela reste difficile.

 

2016 11 16 kyanjin gumba 56

Trekkeurs membres de Solidarité Langtang dans la nouvelle fromagerie

 

La situation à Gumba :

 

Nous avons pu constater avec bonheur que la reconstruction suivait son cours comme nous l'avions prévu avec les habitants. Gyurme a pu reconstruire une maison (équipée d'un dining pour vendre des repas et des boissons), Sandhu un petit lodge (dining + 3 chambres) et Lama Tenzin a terminé son petit lodge (déjà bien avancé lors de notre visite précédente).

Nous avons eu aussi la satisfaction de voir que les plans et recommandations de notre architecte Irina Balabanova ont été suivis dans l'ensemble et même au dela de nos espérances. Les dernières maisons construites répondent donc au mieux aux normes antisysmiques.

Les autres familles ont reconstruits des abris plus sommaires et de nouveaux chantiers seront lancés ce printemps. Les familles ont reçu une aide financières conformément à ce que nous avions convenu avec les habitants (voir CR http://www.solidarite-langtang.com/blog/retour-du-langtang-un-sejour-productif.html ) gouvernement

 

Img 8806

En arrivant à Gumba les lodges de Sandu et Lama Tenzin sont prèts à recevoir les voyageurs.

 

La suite :

Notre prochaine visite au Langtang sera à l'occasion du trek du 7 au 20 avril 2017. Nous en profiterons pour établir le calendrier des reconstructions 2017 avec les habitants de Gumba. A priori 4 ou 5 nouvelles habitations devraient voir le jour à partir du printemps 2017 (toujours en suivant les mêmes modalités que celles définies au printemps 2016). Nous ferons un nouveau point ensuite (novembre 2017) avec tous les habitants de Gumba pour voir combien souhaitent encore reconstruire afin d' établir la suite du calendrier. En fonction de notre budget nous discuterons avec eux de la mise en place de nouveaux projets communautaires, notamment de l'éventuelle construction d'un nouveau gompa (temple).

L'accompagnement vers la reconstruction de Gumba se poursuit et nous sommes satisfaits de voir que les objectifs se réalisent petit à petit. Votre générosité est toujours présente et nous continuons à recevoir des dons, qui seront bien utiles pour la suite de la reconstruction du village (il y a les maisons certes, mais aussi le temple, la gestion des déchets...) . Nous aimerions partager avec vous le bonheur de voir la vie reprendre le dessus à Gumba. Le village renait de ses ruines lentement mais surement et c'est en partie grâce à vous ! Merci pour votre solidarité

 

2016 11 12 chumana ghodatabela thangsyap gumba 98

Sandu et Phu Dolma dans leur nouvelle cuisine équipée de l'eau courante!

 

Un beau cadeau pour une bonne action!

Nicolas Robert tourneur sur bois, propose généreusement de vendre quelques unes de ses oeuvres au profit de Solidarité Langtang.

Voila une excellente idée de cadeau pour Noël!

Pour commencer un magnifique Pied de lampe en if, teinté au fer, h 22cm, 75€

Pied de lampe en if teinte au fer h 22cm 75

 On continu avec ce très beau pied de lampe en érable, brûlé et teinté au fer, h 23cm, VENDU!

Pied de lampe en e rable bru le et teinte au fer h 23cm 75

 

Et notre préférée, la lampe photophore en frêne,h 22cm, 85€

Lampe photophore en fre ne h 22cm 85

Pour l'achat vous pouvez nous contacter ou passer directement par Nicolas au 0643249102 ou Damayanti 0687574051

Ne tardez pas, il n'y en aura pas pour tout le monde!

La reconstruction avance à Gumba

Avec votre soutien la reconstruction avance lentement mais surement à Gumba. Le village reprend vie et désormais 3 petits lodges sont ouverts. C'est un vrai bonheur de voir les habitants de Gumba retrouver un foyer! Ci dessous Gyurmay devant sa nouvelle maison construite en suivant au mieux les rêgles anti-sysmiques.Maison gyurme

Retour du Langtang, un séjour productif!

Les nouvelles de notre séjour au Langtang et de la suite que nous comptons donner à notre action.

Nous avons pris un peu de temps à notre retour pour nous reposer et nous occuper de nos activités professionnelles respectives, merci pour votre patience.

 

Img 7706

Fin de réunion avec les habitants de Gumba, des sourires qui font plaisirs à voir!

 

La situation générale au Langtang au printemps 2016 

Peu de touristes sont revenus dans la vallée pour la saison printanière et la vallée garde de nombreuses séquelles du séisme. Chacune des 116 familles identifiées par le LMRC a reçu depuis le séisme environ 1500 dollars et une partie des matériaux nécessaires à la reconstruction. Cette aide provient de différentes ONG et associations qui soutiennent le Langtang et a été distribuée par le LMRC sans vraiment tenir compte des différences de richesse et de patrimoine entre les familles.

Les différences ne cessent de s'accentuer entre les plus riches et les plus pauvres. Ceux qui disposent d'un capital ou qui ont reçu une aide importante d'amis occidentaux ont déjà reconstruit où sont en passe de la faire. Les plus pauvres, souvent sans contact avec des étrangers se débrouillent comme ils peuvent et ne savent pas encore quand ni comment, ils pourront reconstruire une véritable habitation. En attendant de nombreux abris temporaires ont vu le jour et s' ils permettent aux Langtangpas de  passer la mousson au sec, ils ne vont pas sans poser de problèmes liés notamment à la dégradation des paysages et à la gestion des déchets ce qui risque d'avoir un impact négatif sur le tourisme.

La reconstruction se fait de manière très hétéroclite en fonction du terrain, des moyens et des envies de chacun. Ainsi les constructions en pierre et bois côtoient d'autres en ciment ou en métal, malheureusement il n'y a aucune unité tant en terme de style que de matériaux. Le gros point positif est qu'il y a des nombreux chantiers et que ceux-ci avancent vite, ainsi les infrastructures nécessaires au tourisme sont déjà en place et la vie peut reprendre petit à petit dans la vallée.

 

Img 7290

Le "camp" temporaire des habitants de Gumba à Kyanjin

 

Notre action sur le terrain au printemps 2016

Après avoir fait un état des lieux sur le terrain, discuté avec les différentes ONG présentes ainsi que les représentants du LMRC et des villageois nous avons décidé de concentrer notre action sur le village de Gumba, entièrement détruit en Avril dernier. Lorsque nous sommes arrivés début mai à Gumba, seule une famille avait commencé à reconstruire, l'eau n'arrivait pas au village qui était quasiment abandonné. Nous avons donc établi la liste des 20 foyers de Gumba. Parmi ces foyers, trois familles plus aisées que les autres et qui ont déjà des moyens pour la reconstruction ont choisi elle même de ne pas bénéficier de l'aide financière de Solidarité Langtang, afin que plus d'argent puisse aller aux autres.

Une première réunion organisée avec les villageois a permis aux habitants de Gumba de se retrouver tous ensemble dans leur village pour la première fois depuis le séisme. L'esprit de groupe a pu regagner une vitalité perdue et une nouvelle dynamique s'est mise en place pour les habitants de Gumba. Ainsi dès le surlendemain une équipe s'est formée pour réalimenter le village en eau. Cette tache fort ardue, puisqu'il s'agissait de tirer plus d'un kilomètre de tuyaux à travers l'immense éboulement qui sépare la source du village, a pu être menée à bien dans la journée, pour le plus grand bonheur de tous. Une étape importante aussi bien sur le plan symbolique que matériel, avec le retour de l'eau la reconstruction pouvait commencer.

 

Img 7415

Travail collectif pour apporter l'eau au village

 

Notre objectif initial, qui était de mettre en place des chantiers pour former les Langtangpas à la construction, s'est avéré en décalage avec les attentes et les besoins des villageois.

Principalement pour une question de délais, il aurait été impossible de mettre en place des chantiers avant l'automne 2016 et, à cette époque, beaucoup de villageois souhaitent avoir déjà commencé à reconstruire. De plus il n'y a pas suffisamment de personnes valides dans la force de l'age. Avec les bêtes, le bois à récolter, les champs et les activités diverses et obligatoires pour assurer le quotidien, le temps que chacun peut consacrer à la reconstruction est finalement limité.

Un point sur lequel nous avions déjà réfléchi confirmé par nos observations sur le terrain est l'importance d'aider les langtangpas à sortir d'une forme d’assistanat et d'attentisme post-catastrophe. De nombreuses familles, en particulier les plus pauvres, attendent simplement que quelqu'un, une ONG, un ami ou simplement la providence, leur reconstruise une maison. Ce sentiment est renforcé par le fait que certains occidentaux construisent effectivement des maisons couteuses pour quelques familles langtangpas dont ils sont proches, mais cela ne concerne qu'une minorité.

Il n'était pas question pour nous d'avoir ce type de démarche, d'abord parce que nous ne disposons pas des fonds nécessaires pour reconstruire la vingtaine de maison de Gumba, mais surtout parce que chacun doit être l'acteur de la reconstruction de sa maison et entreprendre les démarches et prendre les initiatives nécessaires. Maintenir les Langtangpas dans une situation d'assistanat en leur laissant miroiter le fait hypothétique que quelqu'un viendra leur construire une maison pousse les villageois à rester dans un attentisme contre productif.

A l'occasion d'autres réunions avec les habitants de Gumba nous avons pu leur exposer ce point de vue qui était d'ailleurs déjà partagé par nombre d'entre eux. Nous avons donc décidé en accord avec eux de la meilleure façon de les aider compte tenu de nos moyens. La plupart des villageois ont exprimé leur souhait de reconstruire une habitation leur permettant de recevoir quelques touristes avec une cuisine et 2 ou 3 chambres. Nous avons estimé que compte tenu des matériaux qu'ils ont déjà reçu le prix de construction s'élevait au minimum à 5000 dollars.

Lors des réunions nous avons insisté sur un paramètre important à prendre en compte : le respect des règles antisismiques. Ceci dans un soucis de sécurité évidemment mais pas seulement. En effet, le gouvernement s'est engagé à verser une aide de 2000 dollars pour chaque maison reconstruite selon les règles édictées par la NRA et le DUDBC (les instances gouvernementales en charge de la reconstruction). Il est donc fondamental que les constructions (dont le style et les matériaux utilisés dépendent des choix de chacun) respectent ses règles.

Aide financière

Après s'être mis d'accords sur ce principe avec les villageois nous avons pu établir ensemble le budget suivant :

-Budget minimum =5000 dollars

-Aide déjà reçue du LDMC=1500 dollars

-Aide du gouvernement si respect des règles= 2000 dollars

-budget supplémentaire nécessaire=1500 dollars

En se basant sur ce budget et nos moyens, nous avons proposé aux familles qui souhaitent reconstruire une aide de 1000 dollars. Il leur reste à trouver 500 dollars pour boucler le budget ce qui est possible, soit parce que la famille avait un peu d'économies avant le séisme, soit parce qu'elle reçoit l'aide d'autres occidentaux ou soit parce qu'il lui est possible d'emprunter via les mécanismes de solidarité entre les familles (ceux qui en ont les moyens prêtent à ceux qui en ont besoin) ou via les banques.

Cette aide de 1000 dollars permet donc à la plupart des familles de boucler leur budget. Pour ce qui est des familles en grande difficulté cette aide pourra être plus importante.

Nous avons décidé en accord avec les villageois de conditionner cette aide à deux facteurs : 

-Les constructions doivent suivre les règles antisismiques établies pour le gouvernement;

-Les villageois doivent commencer la construction sur leurs fonds personnels. L'argent qu'ils ont déjà reçu du LMDC ainsi que de parrains occidentaux doit leur permettre de commencer la reconstruction, notamment de collecter les matériaux nécessaires (bois et pierres en général) ainsi que de préparer le terrain. Ainsi nous ne débloquerons de l'argent que lorsque la famille aura démontré son engagement et sa volonté à s'investir de façon forte dans la reconstruction.

 

Les premières aides seront délivrées à l'automne 2016 lorsque les familles auront pu commencer à mettre en place la reconstruction et auront montré qu'elles suivent bien les plans antisismiques.

 

Img 7320

Terrassement et collecte de pierres sur le terrain de Gyrume

 

Aide technique

Les rêgles antisimiques ne sont pas forcément faciles à appréhender de plus de nombreuses familles ont des difficultés à imaginer et mettre en place concrètement un projet qui correspond à leurs attentes mais aussi à leurs moyens. Il était donc important d'apporter une aide technique aux famille, ce qui a été possible grâce à Irina qui est architecte.

-D'une part nous avons organisé plusieurs réunions afin d'expliquer à chacun les règles établies par le gouvernement, leur raison d'être ainsi que la façon de les appliquer.

-D'autre part nous avons mis en place un suivi individuel pour chaque famille. Chaque famille a pu exprimer ses attentes, ses moyens et ses projets de manière individuelle. Ceci nous a donné une base pour élaborer avec chacune d'elle des plans en fonction de ces paramètres qui respectent les rêgles antisismiques. Ainsi chaque famille qui a pour projet de reconstruire cette année dispose de plans décidés en commun et dessinés par Irina et qui devront être suivis pour la reconstruction.

Ces plans sont également à la disposition des autres langtangpas qui souhaiteraient les utiliser. Ils ont été vus et modifiés par les ingénieurs de Samaritan Purse qui ont été missionnés par les autorités népalaises pour superviser la reconstruction au Langtang.

 

Dawa tarchen Passang and purpu RinzenSandu pudolma

Quelques plans, conformes aux éxigences antisismiques, du sur-mesure pour chacun des foyers

 

Bilan

Lors de notre départ début juin, la presque totalité des habitants de Gumba était revenue au village et de nombreux chantiers de déblaiement et de terrassement avaient commencé, quel contraste avec notre arrivée un mois plus tôt ! Nous sommes heureux d'avoir pu participer à la mise en place d'une nouvelle dynamique pour les habitants du village qui ont décidé de prendre la reconstruction de leurs maisons en main. Toutes les maisons ne pourront pas être reconstruites en même temps pour des raisons de disponibilités de main d'oeuvre et de matériaux. Mais ceux qui reconstruisent cette année disposent de plans réalisés par une professionnelle du bâtiment, qu'ils se sont engagés à suivre.

A l'heure actuelle, avec la mousson et les villageois tous très occupés, la communication n'est pas évidente avec les habitants de Gumba, mais les choses suivent leur cours comme prévu. Tout ceci n'aurait pas été possible sans l'engagement total de note ami Sandu Chusang qui se dévoue corps et âme pour son village malgré les difficultés.

 

Unnamed

Sandu et Phu Dolma, photo reçue fin juillet. La cuisine est reconstruite et les chambre sont en cours. Une construction en pierre et bois qui respectent les normes antisimiques. Bravo l'ami! (plus haut la nouvelle maison de Lama Tenzin)

 

Un chauffe eau solaire pour le grand Lama de la vallée.

Venu de l'Hélambu il y a 30 ans sur les traces de son maitre, un célèbre ermite, le grand Pema Lama représente beaucoup pour les Langtangpas, il est un garant de la culture bouddhiste dans la vallée et de l'unité des villageois. Les conditions de vie qu'il endure avec ses deux nonnes sont rudes surtout en hiver. Il n'est plus tout jeune et afin de lui permettre de perpétuer la culture et la religion bouddhiste le plus longtemps dans la vallée nous avons souhaité améliorer son quotidien. Lors de notre passage en novembre, alors que la vallée était à moitié vide il nous avait demandé si il était possible de lui apporter un chauffe eau solaire, ce à quoi nous nous étions engagés.

Nous avons donc pu tenir notre promesse ce printemps et installer après quelque péripéties, un chauffe eau solaire de qualité au centre de méditation.

 

Img 7776

le lama, les trois nonnes et la douche solaire

 

La suite de notre action

Nous aurions souhaité pouvoir être présents sur le suivi des chantiers de Gumba mais des considérations matérielles (notamment financières) n'ont pu rendre cela possible. Nous souhaitons pourtant bien évidemment continuer à accompagner les Langtangpas dans la reconstruction. Romain sera au Langtang avec un groupe en novembre 2016 avec La Trace du Yak, et nous ne savons pas encore à l'heure actuelle si Irina pourra se rendre sur place à cette époque (cela dépend de l'état de nos finance et du temps disponible.)

Les premières aides seront délivrées cet automne et nous ferons le point avec les habitants au mois de novembre. Nul doute qu'il restera encore beaucoup à faire et que les besoins financiers resteront importants pour que chaque maison soit reconstruite et équipée. Lorsque ce sera chose faite il restera encore beaucoup à faire : reconstruire un temple, trouver une solution efficace pour la gestion des déchets...

Nous continuons donc notre action de récolte de dons et vous engageons à soutenir notre action en adhérant ou en renouvelant votre adhésion à l'association.

Lors de notre AG en juin dernier (CR en ligne prochainement), nous avons pu constater la grande efficacité de l'organisation d’événements pour récolter de l'argent, ainsi le Loto et la vente de Tshirt organisés par les membres Franc Comtois, les soirées projections de photos en haute Savoie ou l'opération bol de riz du lycée de Voiron ont pu rapporter des fonds à l'association dans un moment où les dons marquent un peu le pas avec le temps qui passe depuis la catastrophe. Nous engageons donc tous les adhérents qui le souhaitent à organiser ce type de manifestation où à nous faire part de leurs idées en la matière.

Nous devrions recevoir très prochainement des infos et des photos sur l'avancée de la reconstruction, nous ne manquerons pas de vous les présenter.

D'ici la, bonne fin d'été à tous, n'hésitez pas à venir vers nous si vous avez des questions, des suggestions et de la motivation!

 

Img 7665

Mundu fin mai 2016

Le point à mi-avril 2016

Dsc05014

 

Les nouvelles au 16 Avril

 

Pas de nouvelles depuis longtemps sur le site de Solidarité Langtang, cela ne signifie en rien une baisse de nos activités. C'est plutôt le contraire, entre la gestion administrative, la poursuite de collecte de dons, et l'élaboration des projets nous peinons à trouver le temps pour tout faire ! Romain part demain au Langtang avec un petit groupe et Irina le rejoint fin Avril, il est donc grand temps de vous donner des nouvelles.

 

Du côté du Langtang

La grande majorité des habitants est remontée dans la vallée. Grâce à l'action très active de OM népal et d'autres associations, chacune des 116 familles a reçu des matériaux de reconstruction (tôles, contreplaqué, sac de ciment...).

La reconstruction a donc commencé mais de manière très inégale. Les villages de Rimche, Lama Hotel et Kyanjin sont quasi intégralement reconstruits et les lodges ont rouverts. Ces villages ont été moins touchés et les propriétaire des gros lodges, plus aisés financièrement ont pu reconstruire rapidement.

En revanche pour les villages de Tangshyap, Chyamki, Gumba, Langtang et Sindum la situation reste très compliquée. Malgré les aides diverses et les matériaux reçus, les familles modestes n'ont toujours pas les fonds pour reconstruire. Cela est en partie dû au fait que le modèle de maison qui a été validé pour la reconstruction coûte très cher, notamment en ciment et en main d'oeuvre. Face à ce constat OM népal a organisé 2 chantiers de maisons modèles afin de former un maximum de villageois à la construction. Malheureusement beaucoup de Langtangpas étaient occupés à d'autres taches (récolte du bois, construction d'abris...) et peu se sont impliqués dans les chantiers.

En parallèle, quelques familles qui reçoivent des aides de l'étranger ont commencé à reconstruire.

La vie a vraiment repris dans la vallée et malgré l'immense traumatisme, les Langtangpas continuent à aller de l'avant et sollicitent toujours notre aide sur le long chemin de la reconstruction.

 

Du côté de l'association

Ca bouge pour la collecte de dons : plusieurs initiatives solidaires ont eu lieu ou sont en cours.

Le lycée Notre Dame de Victoire à Voiron a organisé avec un joli succès une opération «Bol de Riz pour Solidarité Langtang». 

L'équipe bisontine continue à vendre des Tshirts.

Un grand loto sera organisé à Besançon à la Malcombe le 11 juin 2016.

 

Index

 

Une AG en vue

L'assemblée Générale de l'association aura lieu à Saint Pierre de Chartreuse le Samedi 18 Juin 2016 à 14 heures. L'ordre du jour sera le suivant :

- présentation des comptes annuels

- élection du bureau

- bilan de la première année

- Poursuite de l'action/projets en vue

Les adhérents on déjà dû recevoir une invitation par mail.

 

Un projet pour soutenir la reconstruction

Face aux coûts de la main d'oeuvre et des matériaux il apparaît évident que beaucoup de familles risquent de ne pas pouvoir reconstruire correctement. Il nous semble que l'idée de chantiers participatifs où seraient bâties des maison modèles (dont la propriété irait ensuite aux familles les plus nécessiteuses) est une bonne solution pour soutenir les Langtangpas dans la reconstruction. En étant correctement formés, ils pourraient reconstruire à moindre frais. Il faudrait aussi essayer dans la mesure du possible de retravailler sur un modèle moins couteux en matériaux et en savoir faire extérieurs à la vallée. En revanche il est indispensable d'intégrer entièrement les villageois à ce processus pour qu'il soit efficace.

Nous avons travaillé avec l'association CRAterre (spécialisée dans la reconstruction et les cultures constructives) ainsi qu' avec la fondation Abbé Pierre pour définir un projet commun et voir dans quelle mesure ils pourraient soutenir ce projet.

Notre action devra bien sûr être mise en place en collaboration avec le Langtang Comittee et les Ong qui est déjà sur le terrain. Pour cela des réunions sont déjà prévues à Katmandou début mai.

Avant toute chose il est important que nous allions sur le terrain, rencontrer les villageois et s'assurer auprès d'eux de la pertinence de ce projet et de leur adhésion. Ca sera la première phase de notre séjour au Langtang ce mois de mai 2016

 

- Si, comme nous l'espérons, ce projet obtient l'adhésion d'un nombre de villageois suffisant, nous travaillerons avec eux, afin d'essayer élaborer un modèle de maison moins couteux et plus proche de leur savoir faire (en sachant que les contraintes imposées par l'autorité nationale de reconstruction rendent les choses très difficiles). Nous planifierons et organiserons ensuite avec les villageois la mise en place des chantiers participatifs prévus cet Automne après la mousson afin de s'assurer que cette phase qui nécessite beaucoup d'organisation et de coordination soit menée de manière efficace.

 

- Si le projet ne s'avère pas pertinent nous profiterons de notre séjour pour voir avec les Langtangpas comment poursuivre notre aide et d'utiliser les dons de manière efficace et équitable.

 

Nous tenons à rappeler que l'intégralité de ce voyage est financée entièrement sur nos fonds personnels et que vos dons à l'association sont entièrement destinés aux Langtangpas et à la reconstruction.

 

Le trekking et le tourisme ont bien du mal à repartir au Népal et en particulier au Langtang. Pourtant la reprise d'une activité touristique florissante est indispensable pour les Langtangpas. N'oubliez pas qu'une excellente façon de soutenir les Népalais et tout simplement de venir ou de revenir les rencontrer. N'hésitez pas à visiter www.latraceduyak.fr pour en savoir plus sur les voyages solidaires de Romain.

 

Img 2181

Népal, pourquoi nous devons y retourner ! Trek Mag et Grands Reportages n'oublient pas le Langtang

Img 20160303 175531

 

 

Trek Mag et Grands Reportages sortent un numéro spécial : Népal, pourquoi nous devons y retourner ? Ils consacrent un bel article au Langtang, on ne peut que vous conseiller de l'acheter au plus vite, d'autant plus qu'ils parlent de Romain (le président de l'asso) 

Suivez leur conseils, allez ou retournez au Népal c'est le moment idéal.

 

Le prochain séjour de La Trace du Yak aura lieu du 17 Avril au 7 Mai et il est encore possible d'y participer. Les inscriptions pour le séjour de novembre 2016 sont ouvertes: La fiche technique est ici : http://newsite.serac-montagne.com/solidarit-langtang et pour le bulletin d'inscription c'est là http://www.serac-montagne.com/home.php?rub=reservation&xid=2093

 

Plus d'infos sur : www.latraceduyak.fr

 

Merci à Florianne Deysse et Tonio Nicollazi pour leur soutien aux Langtangpas

 

Compte rendu de la réunion chercheurs népal à Paris le 9 février

Img 8758

 

Nous étions à l'INALCO à Paris voici 2 semaines pour une réunion à l'initiative d'un réseau de chercheurs qui se met en place dans le cadre de leurs études sur le Népal.
L'objectif de la réunion était de réunir associations, ONG, chercheurs et autres institutionnels qui s'intéressent à la situation au Népal et souhaitent apporter leur aide.

Une bonne quarantaine de personnes avaient fait le déplacement, représentant pour un tiers des associations et ONG, pour un tiers des chercheurs, et un tiers d'experts et professionnels de l'aide à la reconstruction (sismologues, architectes, etc.).

Denis Blamont ouvrait la réunion en introduisant le village de Salmé, qui est un paradigme de village népalais et concentre beaucoup d'attention de la part des chercheurs français, qui entretiennent de fait des liens particuliers avec ce village et cette vallée.
Après les aides d'urgences (couvertures, nourritures, abris...), les questions que se sont posé les occidentaux ont été les même un peu partout : que faire, comment agir? Il restait là bas très peu de maisons habitables sur un total de plus de 500  foyers avant le tremblement de terre.

On remarque que les maisons vernaculaires sont décrédibilisées, puisque celles ci sont également tombées par terre (mais il n'est pas sûr qu'ils n'étaient pas non plus les meilleurs). Les népalais sont en attente d'un modèle. Mais pour construire sur le long terme, il faut un habitat durable, et donc bien étudier les zones géologiques pour la reconstruction. Mais il faut aussi un projet de développement, pour que les gens qui ont tout perdu ne partent pas ailleurs en se disant «à quoi bon rester ici».

À Salmé, des prototypes de bâtiments vont être construits pour que la population puisse se décider et apprendre les techniques en même temps, c'est une approche qu'on retrouve dans pas mal de cas et qui semble intéressante.

À ce propos, l'intervention de Ludovic Jonard, de Architecture et Développement http://archidev.org/, a éclairé pas mal de participants. Il rappelle que la reconstruction n'a pas encore commencé, et que la performance de l'aide est très relative. À son avis, avant que les gens ne se lassent d'attendre et ne commencent à reconstruire de façon un peu anarchique («en tirant un peu les leçons du passé»), il faut avant tout les accompagner en assurant un encadrement, une maîtrise d'ouvrage, et une «planification participative», pour ne pas se substituer aux populations ou aux autorités locales, mais en essayant d'apporter une expertise et des savoir faire.
Il rappelle que le problème des maisons qui figurent au catalogue n°1 (qui fait foi légalement pour l'instant) c'est que «à 10000$ personne ne peut se les payer».


Marc Glass est un énergéticien du GERES, spécialisé dans les énergies durables et la protection de l'environnement, qui propose son aide et son appui technique.

Les membres de CraTerre, en même temps chercheurs et architectes, sont venus raconter leur expérience en Haiti, et leur démarche au Népal où ils sont en train de former des gens dans un village. Pour eux «il y a beaucoup de solutions de réparation et de rétro fitting» à mettre en oeuvre, et «en général les bâtis locaux sont pertinents». Cependant quelqu'un note aussi que pas mal de techniques se sont perdues avec l'émigration saisonnière pour aller travailler sur les chantiers du golfe ou ailleurs.
Craterre propose aussi d'aider avec ses équipes de facilitation sociale, car on ne peut pas amener des solutions toutes faites sans écouter la parole des populations.

Les membres du réseau de chercheurs ont d'ailleurs une expertise dans ces domaines et proposent de la partager.

Une participante rappelle les structures déjà en place et qu'il est important de travailler avec les structures déjà existantes, le gouvernement bien sûr, mais aussi la National Reconstruction Authority, et surtout la plateforme de coordination ENSET. Le Népal n'est pas très «bankable» : même si cela n'a pas de sens de comparer, la fondation de france a récolté 35 millions d'euros de dons pour le séisme en haiti, contre 5 pour le népal...

La réunion se termine sans vraie perspective mais avec de belles rencontres, on aura tissé quelques relations, et on remercie vivement les chercheurs à l'origine de cette initiative grace auxquels on pourra avancer sur plusieurs points cruciaux dans le futur, et avec qui on souhaite rester en contact.

M. Ramtaba Rakhal, représentant de l'ambassade du Népal à Paris, cloture la scéance en nous assurant de sa gratitude et de son soutien (il nous a même donné sa ligne directe).

Aide aux anciens pour Losar, le nouvel an Tibétain

 

12728762 228251794182300 8068254703686486667 n

12705454 228251994182280 6088177942142537822 n

La semaine dernière, grâce au dynamisme de Sandu, nous avons pu acheter et livrer des vivres à la trentaine d'anciens qui passe l'hiver dans la vallée. Nous avons débloqué 3000 euros, afin d'adoucir leur quotidien et leur permettre de fêter un tant soit peu la nouvelle année qu'ils passent loin de leur famille. Ils ont reçu chacun 50kg de nourriture, soit au total 1,5 tonne acheminée grâce au soutient de OM Népal qui a financé le transport en hélico. Il s'agit en grande partie de Tsampa, de la farine d'orge grillée que Sandu a pu se procurer dans un village Tamang. La Tsampa a une place prépondérante dans l'alimentation des peuples d'origine tibétaine, les anciens en particulier y sont très attachés et la préfère de loin au riz lorsqu'ils ont le choix. Cette livraison leur permet de retrouver leur nourriture favorite et de passer une fin d'hiver un peu plus agréable.

 

12745929 1676152032639419 4394431407038835870 n

 

12698615 228251434182336 2782173200547603518 o

affiche réalisée par Jangchu l'ainé de Sandu

Le point pour le mois de Janvier 2016

12562538 216247028716110 1782074802 o

Phu Dolma à Kyanjin Gompa en janvier 2016

 

 

Point pour le mois de Janvier :

 

Du côté des Langtangpas :

 

La plupart des Langtangpas ont passé décembre et une partie de janvier dans la vallée. Après avoir construit des abris temporaires avec les tôles livrées par hélicoptère,ils ont commencé les chantiers de nettoyage. Une bonne partie de leur temps a aussi été occupée par la collecte de bois de chauffage et de construction.

 

Le chemin est désormais praticable pour les mules, puisque les 2 ponts qui permettent de contourner l'éboulement après Chunama sont terminés.

 

Les propriétaires des gros lodges de Kyanjin Gompa et de Lama hotel, qui possèdent des fonds plus importants et dont les lodges n'ont pas été trop abimés ont fini de reconstruire pour la plupart.

 

Avec les chutes de neiges, la plupart des Langtangpas ont été contraints de rentrer à Katmandou. Un monastère bouddhiste Karmapa qui les soutient a souhaité financer un pelerinage a Bodhgaya (lieu de naissance du Bouddha en Inde)  afin de les aider dans leur travail de deuil. Environ 180 personnes participent à ce voyage, une bonne manière de rester souder et de garder le moral.

 

La vie à Katmandou reste très compliquée avec le blocus à la frontière Indienne qui se poursuit et des discussions entre les différentes parties qui peinent à aboutir.

 

12620664 216247742049372 1070575488 o

Le nouveau pont à Goda Tabella

 

Du côté du Technical Working Group :

 

Les réunions avec le Technical Working Group ont toujours lieu de manière quasi hébdomadaire. Pour le moment aucun modèle n'a encore été arrêté définitivement. L'ONG Ingenieur Sans Frontière Irlande a organisé courant Janvier une semaine de workshops autour de la reconstruction au Népal avec plus de 200 étudiants en école d'ingénieur et architecture. Declan Alcock, le président d'ISF Irlande avec qui nous travaillons depuis plusieurs mois a fait travailler les étudiants afin de tester différentes solutions à proposer aux Langtangpas. Il a également travaillé avec des sommités en matière de reconstructions (Martijn Schildkamp, le fondateur de Smart Shelter Foundation et Randolph Langenbach). Tous 3 sont d'accords pour dire qu'il est important de proposer aux Langtangpas des techniques qui permettent de construire de manière résistante aux tremblements de terre et aux avalanches, tout en utilisant des matériaux locaux et en favorisant l'auto-construction.

Ces techniques existent et le TWG travaille activement a dégager les meilleures solutions possibles. Le plus gros problème étant de faire accepter ces solutions aux membres du Comité, car ils restent persuadés que les constructions en ciment sont la meilleure solution.

 

Du côté de Solidarité Langtang :

 

Une trentaine de personnes agées sont restées dans la vallée. Nous sommes en discussions avec OM népal afin d’affréter un hélicoptère rempli de vivres et de matériel afin de faciliter leur séjour la haut et d'adoucir un peu leur quotidien notemment au moment de Losar. Cette opération devrait être finalisée dans le courrant de la semaine prochaine.

 

Nous avons été contacté par un lycée de Voiron qui organise chaque année un evenement solidaire appelé : bol de riz qui a pour but d'aider des associations et qui souhaite cette année aider solidarité Langtang. Nous participeront à cet événement qui aura lieu mi Avril et vous donnerons plus de détails dès que nous en saurons plus.

 

La branche Bisontine de Solidarité Langtang fait preuve d'un beau dynamisme. Ils ont mis en place un vente de Tshirts au profit de l'asso et un gand loto est prévu le 11 juin 2016 à BESANCON. A ne pas manquer si vous êtes en Franche Comté, ou que vous souhaitez découvrir la région.

 

 

Le point sur la situation au 15 décembre 2015

Img 6469

réunion avec le comité le 27 novembre 2015

Du côté de la reconstruction : Environ 200 Langtangpas sont remontés dans la vallée ces jours derniers. Ils prévoient d'y rester jusqu'à l'arrivée de la neige. Leur objectif est de préparer la reconstruction, c'est à dire de nettoyer au maximum les débris, de récupérer ce qui est possible, de collecter du bois de chauffage pour le printemps prochain, ainsi que des pierres et du bois pour la reconstruction.

Ceux qui en ont les moyens (les plus riches où ceux qui ont de bons sponsors) ont déjà commencé à reconstruire leurs lodges et leurs maisons. Diverses association dont OM Népal ont financé l'achat et l'acheminement par hélico de tôles ondulées pour les toits de 116 maisons. Pour notre part nous nous interrogeons sur l'équité des aides délivrées aux Langtangpas par le Comité car elles sont systématiquement divisées en 116 (nombre de famille) alors que chaque famille est de taille différente (de 2 à 10 personnes) et surtout que chacune dispose de moyens bien différents (du propriétaire d'un appartement à Katmandou à l’éleveur qui n'a même plus de terrain pour reconstruire). Nous souhaitons donc attendre pour utiliser l'argent des dons afin d'identifier au moment de la reconstruction ceux qui auront le plus besoin d'aide. Nous nous sommes assurés que les besoins vitaux de chacun des Langtangpas sont satisfaits dans l'immédiat et pour l'hiver à venir et restons évidemment vigilants, par l’intermédiaire de Sandu et du Comité et nous tenons prêts à débloquer des fonds à tout moment pour venir en aide à ceux qui se trouveraient dans une situation trop compliquée. Pour plus de détails sur l'avancée de la reconstruction merci de consulter le dernier rapport de meeting en pièce jointe. Langtang reestablishment meeting 2015 12 10langtang-reestablishment-meeting-2015-12-10.pdf (287.11 Ko)

 

Retour de Trek : Romain revient du Langtang avec un message très positif que les Langtangpas souhaitent diffuser au plus grand nombre : « La vallée est ouverte, les chemins sont bons, on peut toujours y faire des voyages merveilleux, les langtangpas vous attendent avec espoir ! »

Huit Langtangpas ont pu travailler avec le groupe, ce séjour leur a permis de redevenir acteurs de leurs vies tout en gagnant un salaire décent. Ils ont aussi pu revoir leur vallée sous un autre angle, celui du regard émerveillé des touristes, toujours fascinés par la vallée et ses habitants, ce qui leur a redonné espoir. Nous avons participé à une réunion avec le Comité à Katmandou dont le sujet était justement le tourisme au Langtang. Le retour très positif des trekkeurs va pouvoir être utilisé par le Comité, des journalistes et d'autres acteurs de la promotion du tourisme au Népal pour relancer au plus vite cette économie indispensable à la vallée.

Le compte rendu détaillé du trek est à consulter ici : www.latraceduyak.fr prochain séjour du 18 avril au 7 mai 2016. N'attendez pas pour vous inscrire !

 

Le Technical Working Group continue à travailler et à avancer pour proposer des solutions de reconstructions adaptées à la situation des Langtangpas. Sandu a été chargé par le Comité de présenter les différentes solutions envisagées jusqu'ici, aux Langtangpas qui sont dans la vallée afin que chacun soit informé et puisse donner son avis, ce qui nous apparaît comme très positif.

 

Toujours dans l'optique de permettre aux simples villageois de s'investir plus dans le processus de reconstruction (et que ça ne soit pas toujours les mêmes membres les plus influents et les plus riches de la communauté qui décident pour tout le monde), Irina, qui est architecte, envisage un déplacement sur Katmandou en février (la plupart des Langtangpas seront à Katmandou pour les vacances scolaires), pour mettre en place et animer des ateliers dont le but serait de définir clairement un programme ainsi que les modalités de la reconstruction. (où au moins d'informer tous ceux qui le veulent des différentes possibilités et leur donner la parole pour qu'ils puissent s'exprimer sur leurs souhaits)

 

Nous travaillons aussi avec le TWG et en partenariat avec WWF et le Langtang National parc sur les plans d'une « Community House » à Langtang. Celle ci doit être réalisée avec des matériaux locaux et permettre aux Langtangpas d'y organiser leur manifestations sociales et religieuses (mariages, Gyawa, fêtes....) . Les compétences d'architectes d'Irina sont une fois encore très appréciées.

 

En France : Nous continuons à recevoir des dons généreux (même si le rythme à bien évidemment beaucoup ralenti) et remercions tous ceux qui continuent à penser aux Langtangpas. Différentes opérations vont être mises en place très prochainement pour continuer à récolter de l'argent (vente de tshirt, de cartes postales, loto...). La phase de reconstruction n'a pas vraiment commencé, c'est à ce moment là que les fonds seront le plus nécessaires, il est donc important de continuer à récolter de l'argent dans cette optique. Une AG aura lieux début 2016, mais la date n'a pas encore été fixée, nous vous tiendrons au courant dès que ce sera chose faite.

 

Nous sommes toujours ouverts à toutes propositions permettant d'améliorer notre action que ça soit en matière d'organisation, de compétences architecturales, de récolte de dons, n'hésitez pas à venir vers nous pour en parler (si possible avec des projets concrets)

 

D'un point de vue global, il reste encore beaucoup à faire, surtout pour les plus pauvres car les inégalités qui existaient avant le séisme augmentent et l'écart se creuse entre les Langtangpas les plus riches (qui ont déjà, où se préparent à réouvrir leur lodge, qui ont de bons soutiens financiers à l'étranger) et ceux qui n'ont vraiment plus rien et ne sont pas soutenus par un sponsor étranger.

 

Néanmoins les choses avancent, la reconstruction est sur la bonne voie et même si leur situation reste extrêmement précaire les Langtangpas retrouvent petit à petit le moral et la force d'aller de l'avant. Ils se joignent à nous pour vous souhaiter à tous de chaleureuses fêtes de fin d'année.

 

 

 

Nouvelles de la reconstruction du Langtang début décembre 2015

Ci desous les derniers comptes rendus des réunions sur la reconstruction du Langtang qui ont eu lieu le 27 novembre et le 3 décembre à Katmandou.

Merci à Johnas de Om Népal de les avoir écrit.

Langtang reestablishment meeting 2015 11 27langtang-reestablishment-meeting-2015-11-27.pdf (256.71 Ko)

Langtang reestablishment meeting 2015 12 03langtang-reestablishment-meeting-2015-12-03.pdf (260.48 Ko)

Romain a pu assister à celle du 27 novembre lors de son dernier séjour au Népal. Très bientôt il mettra en ligne le récit sur son voyage au Langtang.

Un petit mot juste avant le départ

Un petit mot de Romain qui part demain pour le Langtang avec La Trace du Yak

Départ demain pour le Langtang avec un groupe de 4 trekkeurs solidaires. Les chemins de la vallée sont ouverts et nous aurons le plaisir d'être accompagnés par une équipe de 9 Langtangpas heureux de travailler dans ces temps difficiles et de se changer un peu les idées. De grands moments en perspective. Ne manquez pas le compte rendu à notre retour. Le prochain séjour aura lieu au printemps 2016 (dates indicatives pour le moment: 18 avril au 8 mai 2016), n'hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements ou à visiter le site www.latraceduyak.frImg 4022

Technical working documents send by Solidarité Langtang

DECEMBERS 2015 :

Proposal for community house for furder discusions with Langtangpas .

Community house1Community house3

Community houseCommunity house no pillars

SEPTEMBER 2015 :

Quick analysis of traditional architecture and existing constructive systems by Solidarité Langtang : Langtang traditional building culturelangtang-traditional-building-culture.pdf (5.29 Mo)

Comments on house design proposed by Rasuwa Relief :

 

Comments plan 1

Comments plan 2

AUGUST 2015 :

Working documents send in responce by Solidarité Langtang :

1. Analysis of the proposed project by the committee and proposals :1 langtang reconstruction working tool1.-langtang-reconstruction-working-tool.pdf (458.82 Ko)

2. Some of the key rules for earthquake resistants buildings :Annexe earthquake resistanceannexe-earthquake-resistance.pdf (678.3 Ko)

3. Alternative proposals for house :

Plan 1 of 6   Plan 2 of 5

Plan 3 of 5   Plan 4 of 5

Plan 5 of 5

 

First project send by the Langtang Management and Reconstruction Committee. This L shape project was made by nepal engineer :

11879165 529752450521780 5754711459991924640 o11872259 529751567188535 970685052907054240 o

11143097 529751553855203 9198406823394228945 o

Nouvelles de la reconstruction du Langtang début octobre

 

12036838 100975856926904 8343135533886599716 n

Photo du face book de Dawa Lama (de g à d : Dawa, Zangdu, Gyurme, Dawa, Passng, Kancha et Sandu). Quel plaisir de voir nos amis sourire de nouveau !

Quelques infos rapides de l'avancement de la reconstruction :

Chemin d'accès :

Les chemins  qui permettent l'accès à la vallée ont été officiellement ouverts fin septembre.

Reconstruction :

Solidarité Langtang continue sa participation a distance au Technical Group. Ci dessous un message du Langtang Management and Reconstruction Committee qui partage les derniers éléments que nous avons envoyés pour le meeting.

https://www.facebook.com/506698952827130/photos/pcb.540718009425224/540717896091902/?type=3&permPage=1

Il reste beaucoup de travail mais ça avance! Rasuwa relief en OM Népal prévoient un voyage fin octobre au Langtang pour organiser et coordonner le stockage des matériaux de reconstruction et évaluer les besoin de réparation des bâtiments encore débout. Ci dessous le dernier CR et Planning de reconstruction

Langtang reestablishment meeting 2015 10 01langtang-reestablishment-meeting-2015-10-01.pdf (269.45 Ko)

Langtang reestablishment project plan flowchart 20151002langtang-reestablishment-project-plan-flowchart-20151002.pdf (87.99 Ko)

Formation et donnation :

Les Langtangpas ont été enchantés par le premier cycle de formation de cuisinier.  Compte tenu de leur enthousiasme nous avons décidé de financer une partie d'un deuxième cour de 40 jours pour une quarantaine de Langtangpas. Cette formation aura lieu au mois de décembre à Katmandou. L'association a fait un virement de 3000 euros (3241 $) à Upasana Khadka (Rasuwa Relief) qui a été versé sur le site  de crowdfunding indiegogo, lien ci dessous :

https://www.indiegogo.com/projects/help-earthquake-victims-from-langtang/

Consortium d'ONG :

Le 26 septembre nous avons eu une réunion avec CRAterre, une organisation spécialisée dans les cultures constructives, qui bénéficie d'une longue expérience dans les chantiers de reconstructions (entre autre au Pakistan et à Haiti) et qui à l'habitude de lever des grosses sommes auprès des bailleurs humanitaires. Il s'avère que la situation du Langtang les intéresse même s'ils n'ont pas encore décidé dans quelle mesure leur aide pourrait intervenir. (2 architectes de Craterre seront au Langtang courant Octobre). Ils peuvent aider les Langtangpas et les associations qui les soutiennent à obtenir des financements de la part de gros bailleurs humanitaires (type CARITAS, Fondation de France ou CARE). Pour cela leur premier conseil pour avoir une action efficace est de créer un consortium d'associations qui soutiennent le Langtang afin d'avoir un poids réel dans nos demandes (il est évident que si chaque petite asso contacte ces gros bailleurs, le succès risque de ne pas être au rendez vous). Unis nous seront plus forts pour obtenir des sommes importantes pour aider nos amis Langtangpas.

Nous avons envoyé un email dans ce sens aux associations francaises qui oeuvrent pour le Langtang. La proposition est bien sur ouverte a toute organisation souhaitant participer et aider les Langtangpas.

 

 

Reportage audio "LANGTANG WILL RISE AGAIN!"

Img 4867

A écouter sans modération, le reportage audio que nous avons rapporté de notre dernier séjour à Katmandou en juin. LANGTANG WILL RISE AGAIN ! (merci à Radio Couleur Chartreuse pour le prêt du matériel et la diffusion)

 

La fermeture du camp de Yellow Gompa, une nouvelle étape.

Yellow Gompa 17juin 2105

ci dessus: Yellow Gompa, le 17juin 2015

 

Depuis hier il n'y a plus de camp à Yellow Gompa. Les chemins étant praticables entre Godatabella et Kyanjin Gompa, les femmes qui restaient à Katmandou vont pouvoir rejoindre la vallée. Une cinquantaine d'entre elles se rendaient aujourd'hui à Dunche pour prendre l'hélicoptère demain matin. C'est une bonne nouvelle, mais il reste beaucoup à faire avant que ce retour puisse être définitif et la plupart d'entre eux devront redescendre à Katmandou cet hiver. Les réunions avec les ONG et les rassemblements des Langtangpas à Katmandou continueront à avoir lieu au Yellow Gompa. Un grand coup de chapeau aux moines pour avoir accueilli tous les Langtangpas avec autant de générosité.

 

Une autre bonne nouvelle, grâce à nos contacts, Philippe Garnier (Responsable du programme habitat chez CRAterre), actuellement en mission au Népal, a pu rencontrer les Langtangpas le 19 septembre. Nous espérons que cela débouchera sur une collaboration fructueuse. Une réunion est prévue avec lui Vendredi 25 septembre à Grenoble.

 

Autre point positif, nous avons été contactés par l'association LCDM (la croisée des mondes) qui souhaite développer un projet de lodge communautaire au Langtang et travailler avec nous et en lien avec CRAterre. Le projet est encore dans sa première phase, nous comptons bien faire tout notre possible pour qu'il aboutisse. Plus d'infos à ce sujet prochainement.

 

Demain Sandu rentre du Langtang. Restez connectés pour avoir des infos fraîches de la situation dans la vallée.

Les dernières nouvelles du Langtang 16 septembre 2015

Les nouvelles du Langtang au 16 septembre 2016

Langtang valley

 

1 Chemin d’accès

Le gouvernement népalais a débloqué un peu d'argent pour la reconstruction des chemins. L’utilisation de ces premier fonds conditionne l’octroie de fonds supplémentaires. Depuis une semaine deux équipes sont en train de refaire les chemins d’accès à la vallée. Les deux groupes ont été amenés en hélicoptère à Gora Tabela.

  • Un groupe constitué de 50 langtangpas s’occupe du chemin entre Gora Tabela en Langtang. Ils sont épaulés par les Langtangpas déjà présents sur place à Kyanjin Gumpa. La bonne nouvelle est que les villageois ont pu retrouver quelques vielles reliques du monastère de Gumba et les mettre à l’abri.
  • Un groupe constitué d’ouvrier Tamangs doit s’occuper du chemin entre Gora Tabela et Shyabru Besi.

2. Terrains pour la reconstruction

Une réunion s’est tenue il y a quelques jours à Dunche concernant la distribution de terrains et les emplacements pour la reconstruction de maison. Le gouvernement ne donnera pas de terrain appartenant au Parc National aux habitants . La reconstruction doit donc se faire sur des terrains privés qui se situent entre Tangshyap et Kyanjin Gumpa

Le gouvernement envisage d'autoriser la construction de quelques loges supplémentaires dans les emplacements du début de la vallé : Rimche, Lama hotel , Riverside, Chunama, Gora Tabela. Ces loges pourront être tenues par des Langtangpas après avoir payé des taxes. Nous ne savons pas qui sera le propriétaires du terrain et du loges.

3. Formations

Presque tous les Langtangpas ont pu recevoir une formation avec l’aide du LMRC (Langtang Committee) et des NGOs. Ils ont eu les formations suivantes : guide et porteur, électricien, plomberie, hôtel management et cuisine. Des formations de charpentier et maçons seront mises en place dans la vallée dès que la date de la reconstruction sera fixée. Leur mise en place à Katmandou est trop complexe et onéreuse.  

L'association Solidarité Langtang est en contact avec l'organisation CRAterre pour une eventuelle mise en place de formations au Langtangpas.

Nous avons pu fixer une réunion entre le responsable du Programme Habitat d'une part et d'autre part les langtangpas et le groupe technic sur place. Esperons que cette rencontre donnera place a une collaboration fructueuse.

Solidarité Langtang continue de passer beaucoup de temps à collecter et faire circuler les infos. Nous sommes en contact quasi quotidiens avec les Langtangpas et les principales ONG présentes sur le terrainNous jouons un rôle d'intermédiaire entre les Langtangpas et d'autres ONG et particuliers souhaitant aider le Langtang (entre autres : SEBEN, ADELE, DIVLAN, LCDM...) , ceci grâce a nos relations privilégiées avec les Langtangpas et notre integration au groupe technique.

Nous poursuivons la collecte de fonds et  sommes toujours à la recherche de pistes pour aider à trouver une solution financière  au quotidien des Langtangpas et à la reconstruction.

Ensemble nous pouvons aider les Langtangpas a reconstruire leur vie !

Merci a tous les adhérents et donateurs pour votre soutien et générosité.

Etat des lieux au 25 aout 2015

Plan 1 of 6  Plan 5 of 5

ORGANISATION

Suite à nos mails du mois du juillet visant à trouver des solutions pour une action plus efficace, le Comité a décidé de créer différents groupes de travail intégrant des Langtangpas et des membres des ONG et associations qui les soutiennent. Pour le moment il y a 3 groupes actifs : pôle technique, pôle communication, pôle finance.

Plusieurs réunions ont été tenues cet été, nous avons été informés par des comptes rendus à télécharger en bas de page. Nous vous invitons à les consulter avec attention et à nous faire parvenir d’éventuelles remarques, idées…que nous pourrons transmettre au Comité.

- Le pôle technique auquel nous participons travaille à la mise en place d’un plan de reconstruction qui devra être agréé par le gouvernement. Solidarité Langtang  a commencé l’élaboration d’un dossier présentant les différentes possibilités de reconstruction ainsi que des pistes pour le modèle des maisons. A télécharger en bas de page. Ce document de travail s’est avéré fort utile pour les réunions du pôle technique.

Temba Lama, le Chairman du Comité nous a fait part de leur grand intéret pour les propositions que nous avons fait :Thanks for your drawing and model houses. Our technical group use this as reference for future planning.”

Et Lhakpa Lama, une ingénieur Népalaise qui participle au groupe nous a envoyé le message suivant :  “ This analytical report was very helpful for us to communicate with the people of Langtang regarding the planning of their house in yesterday's meeting. Thank you very much Irina and Om for ur support long way from France. We shall work further for our next meeting and surely update you all” 

Nous constatons donc que malgré la difficulté de travailler à distance nous arrivons à apporter notre pierre à l’édifice et à faire avancer les choses. Nous sommes persuadés que un travail en commun entre tous les acteurs de la cause Langtangpas  saura apporter une bonne solution pour la reconstruction en intégrant un développement communautaire a long terme.

- Le pôle communication finalise actuellement le site web du Comité. Ce site et les informations qu’il contient serviront de base à tous les acteurs pour communiquer et faire connaitre la cause des Langtangpas dans le but d’obtenir une aide suffisante pour reconstruire. Solidarité Langtang a financé l'ouverture d'une ligne internet au domicile De Lhakpa  Tamang Jangba, le responsable du pôle communication afin de permettre une mise en place du site internet rapide.

- Le pôle finance doit transmettre en début de semaine un rapport sur l’état des finances du Comité.

 

ACTUALITES

-La priorité est d’obtenir les terres pour reconstruire, le Comité doit rencontrer le CDO (député) du district de Rasuwa afin de lui faire part de leurs requètes : pouvoir se réinstaller à 4 endroits de la vallée : Rimche 10 houses, Tangshyap 20 houses, Goda Tabella 10 houses et Kyanjin 70 houses. Si le gouvernement ne répond pas favorablement ils s’installeront tous à Kyanjin. Kyanjin Gompa à 3800 m d'altitude sera probablement le site majeur de reconstruction.

-Les langtangpas continuent de remonter au compte goutte au Langtang, il y a maintenant près de 80 personnes à Kyanjin. Ils commencent à récupérer ce qui est possible et surtout  s’occupent des troupeaux et font provision de beurre et de fromage sec pour l’hiver.

-De nouvelles réunions de l’équipe technique sont prévues dans les jours à venir. La forte instabilité politique qui règne dans le pays entraine de nombreuses grèves et ne fait rien pour faciliter les choses.

-Du côté de Solidarité Langtang. Nous avons passé beaucoup de temps à travailler pour pouvoir proposer des solutions et des pistes de travail à l’équipe technique. La tenue d’un stand durant le festival Brel à Saint Pierre de Chartreuse a permis de continuer à nous faire connaitre tout comme la parution d’un article dans le Dauphiné libéré. Les adhésions et les donations nous arrivent sur un rythme beaucoup moins soutenu. Nous mettons cela sur le compte des vacances d’été et espérons qu’avec la rentrée une nouvelle  vague de solidarité va se lever pour les Langtangpas. Nous relancerons prochainement un message pour permettre à ceux qui le souhaitent de participer plus activement à l’association et une date d’AG sera fixée début septembre.

 

*Documents envoyés par Solidarité Langtang pour les réunions à Katmandou :Langtang reconstruction aout 2015langtang-reconstruction-aout-2015.zip (2.98 Mo) 

Organigramme pour la reconstruction du Langtang

Ci joint le plan du projet de reconstruction de la vallée du Langtang et le CR de la réunion du 6 aout.

Les deux documents ont été établis par l'association Om Nepal .

Langtang project plan draft2015 08 06

Langtang project plan draft2015 08 06 1langtang-project-plan-draft2015-08-06-1.pdf (222.68 Ko)

Langtang reestablishment meeting 2015 08 06langtang-reestablishment-meeting-2015-08-06.pdf (290.23 Ko)

Réunion des Langtangpas et de différentes ONG ce 6 aout 2015

Aujourd’hui 6 aout 2015, à Yellow Gumba (monastère sur les terres duquel sont accueillis les réfugiés du Langtang à Katmandou), les Langtangpas et cinq ONG ont eu une nouvelle réunion très productive pour la reconstruction du Langtang.

Présents à la réunion : Langtang Management and Reconstruction Committe, Youth Club, Rasuwa Relief,  Sai Om Nepal, Adida et Asia plus.

Organigram

Les participants ont pu structurer un peu plus le processus de reconstruction global et coordonner l’action entre différents organisations. Nous sommes en contact avec plusieurs d’entre elles et publierons le rapport de la réunion dès qu’il sera prêt.

Pour aider à l’organisation, Solidarité Langtang a envoyé hier au comité et à quelques ONG le document ci joint contenant quelques questions et propositions : Langtang reconstruction questionslangtang-reconstruction-questions.pdf (83.46 Ko)

Le point frustrant soulevé pendant la réunion vient du fait que le gouvernement n’a pas encore donné les terrains disponibles à la reconstruction. Les Langtangpas doivent attendre jusqu’à la fin de la mousson pour cela, car le gouvernement demande plus d’études sur les risques potentiels. Des representants du comité vont se rendre à Dunche (la capitale du district dont dépend la décision) pour plus de discussions.

Le processus est néanmoins bien enclenché. Le gouvernement a officiellement rouvert la région et s'est engagé à rouvrir rapidement la majorité des chemins de trek du Langtang National Park.

11853944 1025382050814383 1666549139 n

 

11853946 1025382014147720 88061300 n

Source  et photos: Lhakpa Tamang Tangba