solidarité langtang séisme nepal

La fermeture du camp de Yellow Gompa, une nouvelle étape.

Yellow Gompa 17juin 2105

ci dessus: Yellow Gompa, le 17juin 2015

 

Depuis hier il n'y a plus de camp à Yellow Gompa. Les chemins étant praticables entre Godatabella et Kyanjin Gompa, les femmes qui restaient à Katmandou vont pouvoir rejoindre la vallée. Une cinquantaine d'entre elles se rendaient aujourd'hui à Dunche pour prendre l'hélicoptère demain matin. C'est une bonne nouvelle, mais il reste beaucoup à faire avant que ce retour puisse être définitif et la plupart d'entre eux devront redescendre à Katmandou cet hiver. Les réunions avec les ONG et les rassemblements des Langtangpas à Katmandou continueront à avoir lieu au Yellow Gompa. Un grand coup de chapeau aux moines pour avoir accueilli tous les Langtangpas avec autant de générosité.

 

Une autre bonne nouvelle, grâce à nos contacts, Philippe Garnier (Responsable du programme habitat chez CRAterre), actuellement en mission au Népal, a pu rencontrer les Langtangpas le 19 septembre. Nous espérons que cela débouchera sur une collaboration fructueuse. Une réunion est prévue avec lui Vendredi 25 septembre à Grenoble.

 

Autre point positif, nous avons été contactés par l'association LCDM (la croisée des mondes) qui souhaite développer un projet de lodge communautaire au Langtang et travailler avec nous et en lien avec CRAterre. Le projet est encore dans sa première phase, nous comptons bien faire tout notre possible pour qu'il aboutisse. Plus d'infos à ce sujet prochainement.

 

Demain Sandu rentre du Langtang. Restez connectés pour avoir des infos fraîches de la situation dans la vallée.

La situation au 7 juin avant le départ pour Katmandou ce 11 juin 2015

En fin de semaine dernière, un groupe d'une quarantaine de villageois accompagné par autant de militaires a réussi a atteindre la vallée du Langtang. 53 corps ont été retrouvés, mais l'identification est désormais très compliquée.

Une vingtaine de personnes sont restées la haut, majoritairement des anciens qui ne pouvaient suporter de rester à Katmandou plus longtemps. Ils seront rejoints en fin de semaoine prochaine, par une vingtaine de villageois qui veulent pouvoir s'occuper de leur bétail pendant la mousson.

Le reste des survivants attendront au minimum jusqu'à la fin de la mousson et le retour à une situation moins dangereuse avant de repartir pour la vallée du Langtang. Il faudra aussi qu'une solution pour assurer leur logement la haut ait été trouvée d'ici là.

Nous serons à Katmandou du 11 au 17 juin afin de faire un point exact sur la situation et de mettre en place un projet avec les différentes organisation ayant pour but d'aider les Langtangpas à retourner chez eux et reconstruire leurs maisons.

Notre opération de récolte de fonds de première urgence se poursuit, nous espérons atteindre 15 000 euros prochainement. N'hésitez pas à participer et à partager notre site et son facebook avec vos connaissances!.

Afin de faire vivre l'association et de développer nos actions, une réunion des adhérents a été prévue le 4 juillet 2015 à Saint pierre de Chartreuse.

La vallée du Langtang, Le 05 juin 2015, difficile d'imaginer qu'il y avait ici il y a moins de 2 mois, 2 villages, 80 maisons et lodges et une activité touristique florissante :

Photo langtang 5 juin 2015

ON AVANCE !

A ce jour, plus de 9000 euros ont été récoltés grâce à votre générosité. Pour répondre à la première urgence,  l'association a fait parvenir 4000 euros directement à des familles sinistrées et réfugiées à Katmandou.

Nous sommes en contact quotidien avec les Langtangpas, ainsi qu'avec des humanitaires sur le terrain.  Ils nous décrivent la situation suivante :

  • La totalité des survivants du Langtang, environ 480 personnes, est réfugiée dans des camps à Katmandou (Swayambunath).
  • 3 camps principaux se sont formés à moins de 10 minutes les uns des autres, ce qui permet à la communauté de rester soudée. Un camp principal regroupe plusieurs centaines de Langtangpas autour de Yellow Gumba (monastère bouddhiste). Un camp secondaire regroupe 43 personnes et un dernier groupe de 35 personnes est formé par les survivants du village de Gumba.
  • L'aide humanitaire étant inégale suivant les camps, l'association priorise dans un premier temps l'aide aux petits camps. A ce jour, votre argent a permis à plusieurs familles de se fournir en nourriture, tentes, eau potable, vêtements, couvertures, et d'envisager de passer la période de la mousson dans une sécurité relative.
  • Les Langtangpas ont très vite décidé de créer un "comité des 22" composé de représentants de chaque famille afin d'organiser au mieux leur survie et de permettre à chacun d'exprimer et de répondre à ses besoins
  • Outre la répartition des aides et l'organisation des camps, ce comité est en discussion avec le gouvernement pour préparer l'avenir.

Un immense merci pour cette première bataille de l'urgence, vos dons permettent à des familles de survivre et de recommencer à croire à la possibilité d'un avenir.

Plus que jamais restons solidaires, le chemin est encore long.

 

Famille Chusang à Katmandou

 

Camp de Gumba à ktm

"MERCI"!

Ce premier billet du blog pour vous dire MERCI!

Vous êtes nombreux à avoir répondu à l'appel, les Langtangpas vous remercient du fond du coeur pour votre générosité et votre énérgie.  En 3 jours, plus de 3000 euros ont déja été collectés grâce à vous.  La collecte de première urgence continue et nous savons déja que de nombreux autres chèques vont arriver.  Nous avons aussi de nombreuses promesses d'adhésion. Les synergies se mettent en place pour les Langtangpas. Ca n'est qu'un premier pas mais on peut dire désormais que nous sommes en chemin pour reconstruire le Langtang. Il reste encore énormément a faire.

Nous avons parlé avec Sandhu Chusang et sa famille via skype aujourd'hui. Ils savent que vous lsoutenez les Langtangpas et que vous ne les laisserez pas tomber, on sent que ça leur fait chaud et vous avez fait naitre chez eux un espoir qui leur a un tout petit peu rendu le sourire.

Ca n'est que le début d'un long combat.

Pour l'heure il ne reste qu'une quinzaine d'habitant à Kyanjin Gompa, quand ils auront été évacués très prochainement, il ne restera plus de Langtangpas au Langtang. Passer la mousson là haut serait trop dangereux, ils prévoient d'y retourner en octobre pour commencer à reconstruire. Leur priorité est donc de satisfaire leur besoin vitaux (se loger, manger, se soigner...) et l'argent que nous allons leur faire parvenir très bientôt (en tout cas avant le 15 Mai) y contribuera grandement.

Très prochainement dans un prochain billet des images de la situation des Langtangpas réfugiés à Katmandou.

Img 2824